Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 22:10

Trop peu de temps pour poster sur le blog en ce moment... trop de boulot...  mais ça sent la fin des travaux !

Enfin j'espère

Allez Valérie Damidot... Donne-moi ta force !!!!!

 


  valerie-damidot-chef-de-chantier-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 20:56
Dans les anciennes combles l'idée était de laisser l'espace ouvert, sans cloisonnement pour ne pas casser les volumes, en créant différentes "zones" : une "zone" chambre, une "zone" bureau/détente et enfin un point d'eau avec baignoire.

Aprés la destruction des cloisons, la réfection de la toiture et le traitement de la charpente le travail consiste à isoler la pièce en sous toiture (pose "en rampant", entre les chevrons) avec de la laine de verre de 160mm qui sera ensuite recouverte par des plaques de placoplâtre : futur plafond. Même principe pour les murs : laine de verre et placo.



                           (Les rails, sur suspentes, permettront de bloquer la laine de verre et de fixer le placo.)



                                                   (Au passage mise en place des huisseries PVC)




           (Bien entendu l'ancienne porte va disparaître...)



           (Emplacement du futur point d'eau dans les combles...)

            (Espace chambre. Une demie cloison opère la séparation avec la cage d'escalier. Intimité préservée.)

                            (Habillage de la demie cloison avec du chêne, en accord avec les poutres de la charpente)
Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 21:43
Reprise intégrale du système électrique...

L'ancien réseau est entièrement remplacé et un tableau électrique avec disjonteur différentiel est installé dans le fond de la maison (supression des "tabatières porte-fusibles" en porcelaine). Bien entendu au passage la mise à la terre de l'installation est effectuée...

Il faut "emmener" l'électricité à tous les étages en passant de nouveaux câbles et de nouvelles gaînes. Cela s'opère assez aisement grâce la mise en place de plusieurs boitiers de dérivation mais plusieurs murs et cloisons devront  cependant être traversés.

Cette nouvelle installation électrique nous permet de revoir le positionnement des prises de courant, des interrupteurs, des lumières,...  On en profite donc pour mettre des prises TV et des prises réseau (RJ45) dans un maximum d'endroits, en prévision, sans savoir exactement ou seront placés nos équipements.

L'installation d'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux est également prévue avec des bouches d'aspiration pour le rez de chaussée : cellier, cuisine, toilettes et pour l'étage : salle de bain.

Comme la plupart des murs seront doublés en placoplâtre, le déploiement et la dissimulation du nouveau réseau électrique est plus facilement envisageable. L'appareillage (prises, interrupteurs) sera donc en grande majorité encastré. Meilleur rendu visuel au final...

                             (Emplacemement du futur tableau électrique, en bas la prise terre,...)

                             (Future prise terre... tranchée à creuser et piquet à planter...)

                           (Des trous partout pour passer les câbles...)


                            (Au centre l'ancien compteur, autour les nouveaux câbles...)




 (Mise en place des gaines de la VMC et passage de l'alimentation électrique vers les étages)

              (Mise en place du réseau électrique et VMC dans les combles)

                        
                            (De futures prises : électrique, TV, réseau)

                               (Une partie de l'appareillage nécessaire...)

                           


Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 20:16
Afin de raccorder "proprement" la salle de bain du 1er étage avec le tout à l'égout et d'installer des toilettes mais aussi pour anticiper la réalisation d'une deuxième salle de bain au dernier étage il a fallu reprendre entièrement les anciennes évacuations composées, comme d'habitude, de tuyaux inadaptés et de regards de visite mal placés.

L'objectif était donc de partir du bas et de remonter les étages avec de nouveaux tuyaux en PVC et de finir par une sortie sur le toit pour une établir une évacuation de dépression du réseau (tuyau d'évent sanitaire).

La mini caméra thermique du plombier a été d'un grand secours pour déterminer la constitution de l'ancien réseau de canalisation.

Egalement au programme : mise en place des raccords nécessaires à l'installation du chauffage au 2eme étage.

                             (Arrivée des tuyaux de l'étage au rez de chaussée...)

                             (Raccordement entre tuyaux en grès et en PVC, quelques trous par ci par là...)

                             (Agrandissement du trou initial car un autre regard de visite se cachait dans les parages)
                             (Mise en place d'un raccord plus conventionnel)

                              (Mise en place du nouveau raccordement avec les étages...)

                           (Au passage changement des tuyaux d'arrivées d'eau et de gaz.... avec gaines de protection)

                             (Au premier étage raccordement pour SDB et toilettes... et raccordement avec l'étage supérieur)

                           (Au deuxième étage... évacuation/dépression sur le toit. Un raccordement sera effectué pour
                                une future SDB).

                           (Rebouchage au ciment...)

                            (Tongs de chantier toujours aux pieds )




                          (Mise en place des tuyaux PVC dans la tranchée creusée lors de la 1ere phase de l'assainnissement)

                            (Installation d'un coude avec bouchon pour éventuels débouchages du réseau)

                            (Enfin une vraie évacuation pour les toilettes aprés un long, trés long perçage...)

                           (Raccordement sur radiateur du 1er étage pour alimenter le chauffage au 2eme étage)

                            (Arrivée des tuyaux de chauffage au 2eme étage)
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 20:32
Aprés de longues péripéties administratives : déclaration prélable de travaux auprès du service urbanisme de la Ville et demande d'occupation de la rue auprès du service voirie, les travaux sur la toiture peuvent enfin commencer.

Bien entendu il convient de respecter les contraintes posées par l'Architecte des Bâtiments de France. Hé oui ! Nous sommes à proximité de plusieurs sites classés !!!

MEMO : lors des prochains travaux ne (surtout) plus faire de déclaration... hé ! hé !

Une réfection complète de la toiture principale a donc été effectuée. Les traditionnelles tuiles canal composant la toiture qui avaient tendance à glisser ont été remplacées par de nouvelles tuiles canalaverrou anti-glissement pour les tuiles de courant (tuiles du dessous) tandis que les anciennes tuiles de couvert (les chapeaux = tuiles du dessus) ont été réutilisées. Toutes les gouttières et les descentes sont remplacées par de nouveaux éléments en zinc.

Concernant les ouvertures de toît, les anciennes lucarnes sont remplacées par des Velux Tout confort en 78x98cm.

Afin de conserver un maximun de place sous le toit, pour laisser apparentes les poutres principales dans les combles qui seront aménagées, un isolant mince réflectif (Actis trisoreflex) a été mis en place directement en sous toiture. Une isolation complémentaire sera assurée grâce à la pose de laine de verre de 150mm d'épaisseur.

Le traitement préventif de la charpente contre les bê-bêtes est également effectué par la pulvérisation et l'application massive de Xylophene...

Les photos :


                           (mise en place des Velux)

                            (Mise en place des Velux et obstruction des anciennes lucarnes)

                              (Les tuiles de courant en canalaverou avec crochets anti-glissement et l'isolant réflectif)

                           (Les fameuses tuiles about canal "Nez de cochon" à conserver en bordure de toiture)

                             (Tuile à douille et sa lanterne pour évacuation)

                              (Nouvelles gouttières en zinc avec bande de rive provisoire)

                           (Le futur salon pendant les travaux... Take the apéro ?)


                            (Nettoyage et traitement de la charpente au Xylophene)


                           (Le Velux une fois posé. Dessous les nouvelles tuiles, dessus les anciennes tuiles)

                            (Tof découvre le fonctionnement d'un velux... Photo lors de l'installation de l'antenne TV)

                            (Le faitage entièrement refait et le deuxième velux, en remplacement des lucarnes)

            (La vue du Velux côté rue. Au loin le plateau...)

           (La vue du velux côté jardin)

             (Résultat final... reste la descente à changer et manque 3 tuiles "nez de cochon")

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 21:33
Aprés le gros travail de démolition des anciens revêtements dans la maison (voir l'article sur les sols) il faut préparer le terrain pour couler une dalle en béton armé et une chappe qui permettront la pose d'un vrai carrelage.

Il faut évacuer les tomettes restantes, creuser le sol et sortir de trés nombreux métres cubes de terre afin d'avoir une profondeur suffisante pour placer les fers à béton et une dalle de ciment d'au moins 10 cm.

Au départ l'idée était de placer une épaisseur de calcaire damé (le hérisson) avant de couler la dalle mais la calade de galets trouvée sous la terre battue s'est heureusement avérée suffisament stable.

Aprés la mise en place d'une bâche en polyane (afin d'éviter les remontée d'humidité) nous avons placé des treillis en acier afin de renforcer l'ensemble. Des piquets en acier plantés à divers endroits sur le sol permettent de contrôler le niveau au moment de couler la dalle et d'étaler le béton.

Environ 2 métres cubes ont été nécessaires pour couler la dalle soit environ 15 centimetre de béton pour une surface de 14 m².

Pour des raisons pratiques et grâce à des tarifs trés abordables (merci Tof pour l'info.) nous avons opté pour une livraison directe du béton via un camion toupie.

Bref un ciment parfait livré et étalé en moins d'une heure... même si certains n'avaient pas prévu les bottes !!!


                             (Le contremaître supervise !)


                           (Une pépite qui permettra de financer les travaux ?!?)

                            (Le sol presque entièrement décaissé)

                           (Pose de la bâche pour éviter les remontées d'humidité)


                           (Pose des treillis en acier. Les nouvelles gaines électriques passeront dans le béton)





           (Un décrochage d'environ 6 cm est réalisé afin d'effectuer ultérieurement une chappe de carreleur)

           (ATTENTION L'ABUS DE BETON EST DANGEREUX POUR LA SANTE !!! Toujours prévoir des bottes...)
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 21:34
Dans les prochains jours :

Les sols : la dalle en béton. A ne pas rater le nouveau concept des chaussettes en ciment...
Les murs : comment une équipe de bricol girls vous démonte les murs ! (il y a aussi des hommes dont Bob le Bricoleur)
L'agrandissement du RDC
La toiture
L'electricité
Les accessoires de travail avec en exclusivité les tongs de chantier et la puissante Nissan Vanette !
...

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 20:38

Récit d'un nouveau (trop) long week-end...


Aprés avoir descellé les différents regards présents sur la terrasse et gratté le ciment qui laissait penser à un raccordement au tout à l'égout : triste nouvelle !!!

L'observation approndie du dallage (aprés grattage) nous permet de découvrir d'un côté un raccordement sommaire grossièrement masqué par le ciment et de l'autre côté une fausse tranchée simulée par l'ajout de ciment en surface, uniquement du ciment posé sur les dalles.

Il n'y a pas de tuyaux PVC et les évacuations convergent vers des regards ou l'eau stagne avant de s'écouler vers le tout à l'égout dans un gros tuyau en grès.

La fosse septique n'est pas complétement raccordée au tout à l'égoût donc à moitié pleine...

Bref les raccordements sont loin d'être "réguliers" et une reprise de l'ensemble s'avère indispensable.

Le travail s'effectue à la tronçonneuse à béton (merci David ) ainsi qu'au marteau burineur (merci Brina ).

 Pour les amateurs de grosses machines de chantier qui déchirent tout (ça existe ?) et qui vous donnent des fourmis dans les mains : la tronçonneuse est une "Husqvarna K750 Partner" et le marteau burineur est un "Hilti TE 905 AVR".      Trop cool...

Bien entendu les ingrédients de la réussite sont, comme à chaque fois, quelques amis et beaucoup d'huile de coude (et aussi la bière qui nous permet d'oublier la douleur et trés accessoirement la chaleur !).



                           (Miam ! Miam ! Vidage de la fosse septique... la belle couleur fluo c'est le produit pour tester
                               les raccordements du tout à l'égoût)






                             (Fosse comblée !!!)

                         (le résultat final... plus qu'à effectuer de vrais raccordements en PVC avec les bons diamètres)


Un bon week-end de boulot... sans compter le trou à percer pour raccorder de "vrais" toilettes
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 20:34

Aprés la dépose du parquet flottant et de la moquette fortement collée on découvre enfin l'état du sol...

Une partie du rez de chaussée est en ciment alors que l'autre partie laisse apparaître un parquet ancien en trés mauvais état.

Sous le parquet ancien on trouve des tomettes anciennes collées sur une chappe abimée, beaucoup de terre, quelques trous et enfin une ancienne calade en galets.

Je résume :
Parquet flottant => moquette collée => parquet ancien pourri => tomettes abimées => terre battue => calade en galets.

Je vous laisse imaginer le nombre de propriétaires...



                                        (La récupératrice en action...)






                                            (la calade en galets)


Le travail s'avère trés long pour sortir les différentes couches, plusieurs mètres cubes de terre et de gravats.
Ci-dessous l'état du futur salon... C'est la déprime à la vue du "cratère". L'apéro tranquille dans le canapé c'est pour plus tard (ou ailleurs !).



Partager cet article
Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 20:12

Le tunnel : trés trés grosse galère à monter pour une première fois, une matinée de "perdue".
Une fois le montage effectué c'est que du bonheur ! Super pratique !
Merci David pour le camion et merci Brina pour les tarifs préferentiels


                                 (le plafond en lattis)









Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Rénovation de notre 1ere maison !!!
  • : Les joies de la rénovation... Récit d'un bricoleur du dimanche !!!
  • Contact